Les formations à distance

Premier bilan de la généralisation en 2020

Les circonstances exceptionnelles du 1er semestre 2020 ont conduit les entreprises à ‘passer le cap’ de la formation à distance, même celles qui étaient a priori réticentes à l’origine.

Quel bilan pouvons-nous en tirer ?

1. Le premier point essentiel est que le succès de la formation à distance dépend de la capacité des formateurs à adapter leur démarche pédagogique

o Les éventuels ‘échecs’ ou rejets sont directement liés à des formations ‘copier-coller’ du présentiel

2. Quelles adaptations ?

o Créer un nouveau format d’ateliers thématiques d’une durée d’ 1 h 30 à 2 h

o Utiliser des outils interactifs : post-it, nuage de mots, quizz, etc.

Mais cela ne suffit pas ; pour réussir il est essentiel de

o Distinguer les messages clés à passer dans un temps limité,

o Privilégier une démarche inductive (pratique avant la théorie), à l’opposé de la démarche française traditionnelle (déductive, théorie avant pratique),

o Prévoir des interactions toutes les 10 minutes … la ‘théorie’ ne doit pas dépasser cette durée si on veut garder l’attention des participants,

o Instaurer des temps de feedback et d’évaluation réguliers.

3. Les évaluations des participants

o L’animation (rythme et pédagogie) est bien évaluée,

o Les outils, l’interactivité et le dynamisme de l’animation sont cités comme des points positifs : beaucoup découvrent les nouveaux outils et les apprécient,

o L’animation par 2 formateurs contribue également au dynamisme et donc au maintien de l’attention des participants.

4. Les avantages de la formation à distance et des outils associés 

o L’anonymat des réponses (nuage de mots, post -it, …) favorise la libre expression des participants.
Lorsque nous formons une équipe avec son manager en présentiel, il arrive que les participants s’autocensurent (consciemment ou pas), hésitent à poser des questions, à proposer des idées, des solutions originales.
En formation interculturelle, nous sommes confrontés au ‘politiquement correct’.

Ces barrières sont dépassées et nous pouvons travailler plus efficacement sur les stéréotypes et les difficultés rencontrées, trouver des solutions issues de la créativité, de la réflexion du groupe.

o Certains outils permettent plus de simultanéité qu’en présentiel (exemple : brainstorming post-it très complet en quelques minutes) et sont plus lisibles que les outils précédents.

o Les mises en situation sont quasiment en conditions réelles (communication à distance par visio ou téléphone)

En conclusion

– La formation à distance fonctionne

– Et elle nous aide à avancer, évoluer dans notre démarche pédagogique.

Roselyne Fréjafond ; Aubin Maleville ; Jialong Xu.

13 novembre 2020
© 2019 | STUDIO AUM WEB
X
Aller à la barre d’outils